• A TRiP FoR TWo…

     

       …Silence radio, cabine balcon wellness, spa et solarium, embarquement immédiat!
    Parce que le voyage de noces fait aussi partie des joies du mariage, Bébé et sa Chouquette, moi, ne dérogeons pas à la tradition. Gâtés pourris me direz-vous. Souvenez-vous de la tirelire en forme de coffre au trésor que l’on avait placé sous le vieil olivier le jour de notre mariage. Ah? Je n’en avais pas parlé? Je peux d’ores et déjà dire que nos hôtes ont été plus que généreux et nous les en remercions. Comme cadeau de mariage collectif, grâce au pactole estimé, l’on nous avait réservé une croisière…
    Les terminaux du port de Marseille sont impressionnants. Les jours d’embarquement, plusieurs navires, concurrence oblige, sont amarrés à la queue leu-leu. Les navettes, gare et aéroport, se donnent rendez-vous sur le terre-plein et c’est parfois un tantinet la foire d’empoigne. Nous, nous avons opté pour le taxi et je le concède à la postérité, c’est le bazar également! Pourtant j’ai trouvé le moment inoubliable. Bagages, Chapeaux extravagants, robes frivoles, dockers et…
    Toute la splendeur de l’Europe en vacances. Nous étions en avance, cela nous a permis de flâner. Les bateaux sont de véritables villes flottantes et j’avoue que pendant un instant j’ai eu un peu d’appréhension. L’effet Titanic disparaît -conseil avisé: ne regardez jamais le film la veille d’un départ en croisière- une fois présenté les tickets d’embarquement. De toute façon il n’est pas possible de faire marche arrière. Ensuite c’est un peu d’attente parce que nous ne sommes pas seuls! Une fois les formalités d’usage exécutées, nous en avons profité Bébé et moi pour mettre en scène un remake d’Indiana Jones: Indy à la recherche de la cabine perdue! Trente-cinq minutes à ‘‘ramer’’ dans les coursives. Je sais, nous aurions pu attendre pour être guidé, mais rien ne vaut l’indépendance. Le pont, la coursive et le numéro de cabine, tout est OK, nous sommes au bon endroit. L’allée en elle-même est vraiment luxueuse. Le hic, c’est que la cabine ne nous sera ouverte qu’en milieu d’après-midi. Cela se comprend aisément vu que l’embarquement concerne trois mille quatre cent passagers et que, comme dans un aéroport, tous les bagages sont passés au détecteur avant d’être dispatchés dans les cabines. D’ailleurs, tous ceux qui montent à bord ont droit à l’arche rayon X et je dois bien avouer que cela rassure. Nous avons eu la bonne idée de nous habiller décontractés et cela n’est pas du luxe. Combi one shoulder pour moi et jeans-t-shirt Burberry pour Ash. Nous parcourons des kilomètres de ponts ce qui fait que je me permets ici de rendre hommage aux visvim dont nous sommes chaussés. Nous avons rempli les fiches restaurants en choisissant nos places à une table pour le soir. Pour un service plus efficace il nous est recommandé de nous installer à la même le temps de la croisière, bôf… Si cela est trop éprouvant nous papillonnerons entre le self, la brasserie, le restaurant asiatique, la rôtisserie, et le bar à tapas. Ensuite il a fallu valider nos comptes pour les prestations non inclues. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées pour toutes à bord. L’on dépose une certaine somme et l’on obtient un Pass. Ainsi nous avons la clé d’un monde enchanté, mais il faut être réaliste, les conditions sont les mêmes qu’à terre : tout supplément se fait moyennant finances. L’on ne vit qu’une fois! Mon homme est un réel bonheur, ce que femme désire, femme l’obtient. Et oui, je confirme, j’en abuse outrageusement…
    Après un passage au bureau des excursions pour enregistrer celles que nous désirons faire, la réservation pour l’occupation de la salle de sports le temps du séjour et un rendez-vous coiffeur, -les places étaient déjà comptées à une demi-heure du départ- dans la journée qui précède la réception de gala du commandant. Et non, ce n’est pas une légende urbaine! Il va falloir en passer par là. Que vais-je mettre? l’on nous prévient que les cabines sont à disposition. Il était temps, je suis épuisé, j’ai besoin d’une micro sieste. Waouh, c’est une suite luxe avec balcon, quand je disais que nous étions pourris gâtés. La vue extra large sur le port présage quelque chose de féérique lorsque nous serons en pleine mer. Sentir l’air marin du réveil au coucher, là aussi ce sera le pied! Je rêve où une mouette nous observe? La décoration est raffinée et c’est vraiment spacieux pour deux personnes. Le couchage est, oh mama Mia… loopings assurées!
    Nous ne sommes pas encore installés que le Steward de suites vient nous rendre visite. Il nous informe qu’il est à notre service pour le temps de la croisière et cerise sur le gâteau, Bébé et moi, comme chaque occupant des suites, avons droit à un service personnalisé en cabine qui comprend entre autres le petit-déjeuner chaque jour. C’est super cool, j’adôôôre!
    La démonstration obligatoire des mesures d’évacuation d’urgence pour notre pont est annoncée. Signe que le départ est proche. Dans la cabine il y a deux gilets de sauvetage que l’on nous apprend à manipuler -ai-je tout compris?- et un plan indiquant où se trouve le canot de sauvetage le plus proche qui nous est attribué??? Allons Mylhenn, tu es en voyage de noces, ne commence pas à mijoter un naufrage! L’ambiance festive et joyeuse du départ est magique! Cela s’apparente à un vol au-dessus du port et une fois en pleine mer, la hauteur révélée du navire est spectaculaire. Le Steward est plein d’attention envers ses hôtes et il a gentiment conseillé aux occupants des suites de prendre le repas du soir au deuxième service, c’est plus calme nous dit-il. Certes oui, mais très long. J’étais lessivé et nous n’avons pas attendu le dessert. Nous avions fait connaissance avec nos voisins de table, ils sont… comment dire? Je ne tiens plus les yeux ouverts, demain est un autre jour.
    Enfin du silence! Le chuintement des vagues contre la coque nous berce…

    « To TReaT ouRSeLVeS… A TRiP FoR TWo ( II )… »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :