• DaNSe aVeC LeS MoTS...

       ...Depuis ce jour d'avril où j'ai déposé une phrase sur ta page, je noircis les feuilles d'un carnet d'amour qui me suivra dans mon voyage.

    De conversations en confrontations, de joutes verbales en plaisants divertissements, d'encouragements en dissuasions, les minutes ont fait place aux heures.
    J'ai récolté, collecté, conservé un millier de pages au fil des millions de mots que nous avons échangés.
    J'ai versé tout autant de larmes parce que de "nous", je ne pouvais plus me passer.
    Pourtant, bon nombre de fois, j'ai essayé de me débarrasser de toi.
    Confronté à mon incertitude, mon angoisse, ma frayeur et ma terreur, tu n'as pas dévié d'une ligne pendant ces six mois d'une vie virtuelle commune.
    Mieux que Tristan et Iseult ou Roméo et Juliette, nous avons affronté mes démons, car à toute heure de la journée, tu étais là pour moi.
    Mon doux ami, tu as abandonné un peu de ta réserve pour me suivre sur le chemin difficile que je t'ai fait emprunter.
    Au cours de cette odyssée, nous avons côtoyé le beau et l'absurde, le tendre et le chagrin, l'amour et l'amitié.
    Grâce à ta force, j'ai pu afficher mon visage en pleine lumière, même si je ne suis pas encore prête à franchir la porte.
    Nul secret à préserver dans nos sentiments l'un envers l'autre, car notre inclination ne rime pas avec liaison.
    Que de chemin parcouru à la découverte de nos maux, au torrent de nos mots et à la flamme de notre affection.
    Je n'ai nul besoin de cacher ce que je ressens pour toi, car tu es celui qui pendant ces derniers mois m'a maintenu en vie et je te remercie infiniment de ta dévotion.

    Les mots sont ma seule véritable richesse et j'offre ceux-ci du fond du cœur à celui qui se reconnaîtra.

    « La Vie...JuST HiM... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :