• La LéGeNDe DeS CiGaLeS...


    ...Depuis la nuit des temps, les cigales font partie du folklore provençal, à même titre que la lavande et les oliviers. Toutefois, le mystère de leur création reste …mystérieux. Alors qu’en ce monde toute plante et toute bestiole a sa raison d’être, personne encore n’a pu découvrir ce que ces bruyantes demoiselles provençales, dissimulées sur le tronc des pins et des oliviers, ont comme utilité. Ma grand-mère avait sa version bien particulière de la chose. La sieste que nous imposait mémé Lynette n’était jamais appréciée à sa juste valeur. Mais lorsque de sa voix douce elle nous berçait de la légende des cigales, nos yeux de petites filles se fermaient tous seuls…
    «Un jour d'été, les Anges en eurent assez du Paradis et de ses sièges faits de nuages d’un blanc immaculé. Ils avaient besoin de vacances, et d’un commun accord ils choisirent notre belle Provence ensoleillée pour un repos bien mérité. Invisibles aux yeux des hommes qui leurs donnent tant de tracas et de travail, ils décidèrent de s’installer sous les platanes ancestraux, près de la fontaine dont l’eau est aussi fraîche qu’un matin d’hiver. Un grand verre de flaï -à boire avé modération- en main, ils se distrairaient des parties de pétanque endiablées.
    Pauvrets, une fois à destination, leur surprise fut de taille. Il n'y avait pas âme qui vive sur la place du village! Le soleil était de plomb, et aucun bistrot d’ouvert à l’horizon. Où se désaltérer? Bien pire, ils remarquèrent les champs en friche, les potagers, dont certains étaient à l’abandon, cafis de mauvaises herbes et les pins semblaient en léthargie.
    Inquiets, attristés devant ce spectacle désolant, ils étaient désorientés. Qui allait bien pouvoir leur expliquer d’où était venue cette misère? Où étaient passés les habitants de cette magnifique contrée désertée?  
    Ils se souvinrent alors du vieux curé du village. À plusieurs reprises, celui-ci avait été réprimandé pour le concis de ses sermons. Les anges se dirigèrent vers la cure dans l’espoir d’y trouver une réponse. À leur arrivée, à leur grand étonnement, ils ne trouvèrent pas le brave curé en train de prier, le saint homme était allongé sous son boutis, en plein pénéqué. Il ne fut pas surpris de voir apparaître -les pastagas de l’avant déjeuner et beaucoup de croyance l’avaient aidé à se convaincre de cette vison- les anges et c’est en toute innocence qu’il leur révéla la cause du désastre.
    - C'est simple vaï, mes ouailles se prélassent paisiblement à l'ombre des oliviers et des figuiers. La chaleur accablante du soleil torride de l’été les y oblige!
    - Mais quand se mettent-ils au travail alors? demandèrent les anges surpris.
    - Tôt le matin, à la fraîcheur de la rosée ou bien tard le soir! répondit l’homme de foi en se rallongeant sans plus de façon.
    Fort mécontent, les anges s’en retournèrent au paradis où ils firent leur rapport à Dieu. Furieux, le Créateur décida de punir cruellement ces fainéants qu’étaient les provençaux. D’un geste impérieux, le Tout-puissant dissémina sur la région une nuée de ‘‘tambourinaires’’. Les bestioles avaient pour mission de se dissimuler dans les pins, les oliviers et les figuiers afin d’exécuter la mélodie la plus stridente qui soit. Ainsi, l’idée même d’une sieste en pleine journée serait rendue impossible aux hommes.
    Les magnifiques cigales venaient de naître!
    La punition fut vaine, aux yeux des provençaux, elle se transforma en béni cadeau. Le symbole de la Provence. Ils S’habituèrent rapidement aux chants bruyants et ô combien apaisants des cigales, et ils ne changèrent en rien leurs habitudes»
    Dans la fraîcheur d’une semi obscurité que procurent les persiennes closes de notre chambre, Miriette et moi sommes endormies. Cela se produisait généralement au passage où le vieux curé se rallonge. Maë Lynette nous a bercé tant de fois avec cette légende que je me devais de vous la conter…

    « BeSoiN D'aMouR...FêTe DeS LuMièReS... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    isy73
    Mardi 13 Décembre 2016 à 09:59

    bonjour je serais curieuse de savoir si votre journal est romancé smile sinon je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite car je connais votre maladie ma sœur en est atteinte merci pour vos écrits ils sont divertissants cool je reviendraisyes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :