• MeS LeCTuReS...

    - Le bureau des jardins et des étangs... (Didier Decoin) : Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous, affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs. Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs.

    - Capitaine... ( Adrien Bosc ) 

    - Le jardin de Winter... (Valérie Fritsch) 

    - Battements de cœur... (Cécile Pivot) 

    - L'affaire Rose Keller ... (Ludovic Miserole)

    - Élastique nègre... (Stéphane Pair) : « Elle est nue et blanche la morte. » De peur qu’elle ne l’agrippe et l’embarque sous les racines de la mangrove avec elle, le petit Jimmy ne s’en approche pas. Le lieutenant Gardé, lui, mène son enquête. Habitué à faire parler les silences, il déroule les destins mêlés des habitants de l’île, du petit dealer qui se rêve en roi des Caraïbes, jusqu’au vieux pêcheur de crabes au coeur abîmé, sans oublier la soeur de Jimmy, qui conjure le pire avec des contes-prières. Alors que s’annonce le déluge, entre rhum, cyclones et fumeries de crack, Gardé réveille la bestialité qui gangrène l’âme des hommes. 

    - Chair de ma chair... (Helen G. carlisle) 

    - Roissy... (Tiffany Tavernier) 

    - Tenir jusqu'à l'aube... (Caroline Fives) 

    - Asta... (Jòn Kalman Stefànsson)

    Bakhita... (Véronique Olmi) 

    - Les derniers jours de Rabbit Hayes… (Anna Mc Partlin)

    - Dieu n'habite pas la Havane… (Yasmina Khadra)

    - La voix des vagues… (Jackie Copelton)

    - Une avalanche de conséquences... (Élisabeth George)

    - Le Loup... (Jean-Marc Rochette) 

    Je voulais retrouver ma mère... (Saroo Brierley) : Saroo Brierley, de son vrai nom Sheru Munshi Khan, est un auteur australien d'origine indienne. Son père a abandonné la famille et a contraint à sa mère de travailler dans les travaux publics et ses enfants à mendier dans les stations de train. En 1986, Saroo, âgé alors de 5 ans, en accompagnant son frère Guddu à un travail de nuit, a perdu la trace de celui-ci dans un village. Il s'est retrouve dans un orphelinat à Calcutta où il est adopté par un couple australien habitant Hobart, en Tasmanie. Désirant retrouver sa famille biologique, il recherche son village natal au moyen des images de Google Earth, ce qui lui permet de le localiser en 2011 et de rencontrer sa mère l'année suivante, après 25 ans de séparation. "A Long Way Home", publié à l'international en 2014.

    - La captive des Krinars... (Anna Zaires) : Emily Ross ne pensait jamais survivre à sa chute mortelle dans la jungle costaricaine, et elle ne pensait jamais qu’elle s’éveillerait dans une insolite demeure futuriste, captive de l’homme le plus magnifique qu’elle ait jamais vu. Un homme qui semble plus qu’humain… Zaron est sur Terre pour préparer l’invasion des Krinars… et pour oublier la terrible tragédie qui a déchiré sa vie. Pourtant, lorsqu’il découvre le corps brisé d’une jeune humaine, tout change. Pour la première fois depuis des années, il ressent autre chose que de la rage et de la souffrance, et Emily en est la cause. La laisser partir compromettrait sa mission, mais la garder pourrait le détruire à nouveau.

    - Coup de vent... (Mark Haskell Smith)

    - La fille d'avant... (J.P.Delaney) : C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.
     

    La servante écarlate... (Margaret Atwood)

    - Les testaments... (Margaret Atwood) 

     

     

    « Me & HiM, TWo RaSCaLS… CHaSiNG a DReaM… »