• NeW yeaR'S eVe…

    …Saint-Sylvestre agitée, Poivre de Timut, miel liquide, jus de pamplemousse rose et curcuma!

    La potion magique de Sodishan est tout aussi efficace que celle de Bébé. Ces messieurs se sont un peu trop servis à la fontaine à whisky. Cela dit ils étaient tous bien allumés en fin de soirée, euh …début de matinée. Invités y compris. C’est d’ailleurs pour cela que Madam’ ne laisse jamais repartir personne. Les nuits au ‘‘château’’ sont obligatoires après des libations arrosées. Anaïs est triste, mais il faut bien qu’elle prenne le chemin du retour. Steven lui a confié une boite entière de mince pies. Ma cousine adore ces petites pâtisseries. J’ai, moi aussi le blues de la voir partir, elle est le lien qui me fait redécouvrir ma famille que j’ai trop délaissée par le passé. Je souhaite que son amoureux ne se comporte pas en goujat avec elle, il n’y a pas de raison, mais seul l’avenir le dira. Phillip et Mumy ont été vraiment accueillants pour elle. Je pense qu’ils ont la convivialité inscrite dans leurs gènes. Bébé m’a gentiment fait remarquer que ma cousine est beaucoup plus malléable que moi. Je suis brute de pommes, mais c’est moi qu’il a épousé. Sodishan et Ash ont raccompagné Anaïs en Région Parisienne et de là elle prenait le train pour le sud. Si Ash s’est immiscé entre eux pour le trajet, c’est parce qu’il reçoit enfin son monstre aux six cents -moins quelques crinières- chevaux! Un gamin. Il dansait la danse de la pluie autour du lit lorsqu’il a reçu l’appel du concessionnaire. Il est vrai qu’il attend ce moment depuis mi-novembre. Bébé a offert deux nuits aux amoureux dans l’hôtel où nous allons nous faire cocooner lui et moi en remerciement. Il va avoir le plaisir de fanfaronner tout comme son homologue Allemand qui le nargue avec sa Porsche depuis quatre mois. Bébé est un fidèle de Mercedes et franchement, ce ne sont pas les voitures les plus confortables question pirouettes et cabrioles. Cela dit, pour ce qui de Porsche c’est inenvisageable à moins de maîtriser les positions acrobatiques du Kâmasûtra sur le bout des doigts. Je le reconnais, c’est mesquin de ma part…
    Dans le mail où ma cousine me confirmait son retour, j’ai reçu les photographies de l’exploit de certains membres de ma famille. Ils ont fêté le nouvel an à ‘‘Phébus’’ et le matin -plutôt en fin de matinée- ces barjots ont décidé de respecter la tradition. La température de l’eau de la grande bleue était aux alentours des dix degrés, mais cela ne les a pas arrêtés, ils ont fait trempette. Revigorant? Aberrant oui!
    Les voisins les ont rejoints avec la boisson adéquate. Chocolat chaud pour tous c’est évident. Les enfants de Pat ont fait vivre ma ‘‘Petite Paix’’ pour le nouvel an. Eux aussi m’ont envoyé un compte rendu en photographies par mail des instants forts de la soirée. Ambiance sympathique et bon enfant.
    Comme chaque année après les fêtes Mumy reçoit ses amis indiens. La maison devient une véritable fourmilière parfumée aux effluves entêtants d’épices. Les deux cuisines tournent à plein régime. En tant que son épouse, Ash se devait de faire connaître sa tendre moitié aux hôtes de ses parents. Ce cérémonial officiel est de l’ordre du protocole d’introduction en société. High society! Je vieillis, tous ces salamalecs me font rire à présent. Je ne me savais pas capable de faire une révérence -plusieurs même- et cela malgré le piranha-samouraï qui grusine mes articulations. Je me surprends à apprécier ces gens. Tous comme mes beaux-parents durant de longues années, ils ont contribué à l’évolution des statuts sociaux dans les différentes sphères de la société indienne.
    «De tous les maux dont l’homme s’est fait lui-même responsable, aucun n’est aussi dégradant, choquant ou brutal que son abus de la meilleure moitié de l’humanité ; le sexe féminin (pas le sexe faible)» La triste constatation de Gandhi a servi et sert encore de cheval de bataille à de nombreuses ONG pour que s’améliore les conditions de vie lamentables des femmes en Inde. Le progrès est en marche, mais c’est tellement long. Les couples que j’ai sous les yeux semblent sortir d’un hors du temps bollywoodien et pourtant ils ont parfaitement conscience que la lutte est programmée pour de nombreuses décennies avant qu’hommes et femmes vivent enfin dans le respect l’un de l’autre dans leur pays. Heureusement, ce peuple possède une conception très élastique de la durée du temps qui passe. D’ailleurs Phillip se questionne souvent sur Ash, à savoir d’où lui vient cette patience infinie qui le caractérise. Un tel flegme dans la profession qu’il exerce, ça n’est pas humain. J’ai souvenir que l’avocate de Christian, humoriste à ses heures, l’avait surnommé monsieur sang-froid dans l’un de ses plaidoyers. Tout vient à point à qui sait attendre. Bravo Ma Canaille, c’est grâce à toi que j’ai un adorable mari, personnellement je n’aurais pas eu la patience d’attendre que je grandisse. M’ayant offert une bulle au goût de paradis comme présent de Noël, nous saluons respectueusement une dernière fois ces braves gens, puis Bébé et moi nous nous éclipsons pour nous y rendre.

    En la voyant pour la première fois, c’est le terme ‘‘sensuel’’ qui me vient à l’esprit…

    « A FaMiLy CHRiSTMaS…

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :