• RéFLeXioNS AssASSiNeS...


    ...Cela fait déjà trois mois que je suis en souffrance à cause d’une relation virtuelle qui s’est mal terminée. Ce genre de mésaventure n’a rien de bénin. Les sentiments sont exacerbés par l’image parfaite que renvoie le partenaire et le manque de contact tactile est une torture pour les sens. La combinaison des deux fait que cette privation créée une alchimie entre deux personnes qui ne se connaissent pas vraiment! Avec le temps j'espère parvenir à assumer mon choix. Une réponse négative sur un coup de tête. J’en crève, mais je ne changerais pas de cap. Ce sera l'une de mes belles victoires. J'en suis encore à délirer de tristesse et pleurer des larmes de sang. Je considère cet abandon comme une trahison. Ma colère, même si elle est blessante envers celui qui a disparu du jour au lendemain de ma ligne d'horizon me soulage. Mon indignation est tout à fait légitime. Cependant si je veux être honnête je dois reconnaître que j'ai mérité d'être traité ainsi! Je ne suis pas parvenu à approcher l'homme qui m'a brisé le cœur, il a interrompu tous contact, nous sommes quittes! En relisant les mots de ma colère, il m'est venu à l'idée de les coucher à vos yeux, peut-être cela m'aidera-t-il à passer à autre chose.

    21/01/2015
    Je souhaite, où que tu sois, que tu ne ressentes pas le quart de mon chagrin...
    J'espère que ta grande force de caractère tellement vantée te permet de dépasser cette épreuve...
    J'en viens à désirer que tout n'ait été que mensonge de ta part...
    ... pour que tu n'aies pas à endurer la même souffrance que moi...
    Je ne te reproche pas d'être parti, mais de l'avoir fait comme un voleur...
    Je ne te blâme pas d'avoir lâché prise, mais tu aurais pu me dire au revoir...
    Je sais que tu n'es pas calculateur pour un sou, mais ici, j'ai des doutes...
    Bref, passe ici en silence si cela te fais plaisir, mais sache une chose, c'est qu'avec le recul...
    ... je me sens sale de ce que j'ai vécu avec toi et que ces pages ne sont plus moi...
    Finalement si, je souhaite que tu aies mal : pourquoi serais-je la seule à souffrir de ta trahison ?
    23/02/2015
    - Se voir écrire pendant des mois que l’on vous aime ne veut pas dire pour autant que l’on vous a aimé.
    - Vous « accompagner » jour après jour plus d’un millier de fois ne confirme pas que l’on a marché près de vous.
    - Utiliser et critiquer le virtuel ne vous implique pas dans une relation sincère et réelle.
    - Donner de l’espoir et le retirer ensuite est signe de renoncement voir de duplicité.
    - L’espace d’une soirée, l’harmonie d’une bulle témoignait pourtant d’un élan non prémédité.
    - Le partage de photos glanées dans un album personnel devenait au fil du temps absurde de fausseté.
    - S’effacer sans un au revoir donne à penser qu’il y avait simulation des sentiments.
    - Disparaître sans domiciliation prouve sans aucun doute que l’on ne veut pas être retrouvé.
    - Pleurer seule de son côté enroulée dans une couverture fripée signifie se faire avoir en beauté.
    - Je remercie sincèrement celui qui m’a laissé au bord du précipice en m’exhortant de ne pas y sauter.
    - Maintenant, je suis en mesure de confirmer : l’âne n’est pas celui que l’on pense.
    21/03/2015 Bon anniversaire Mylhenn
    - Elle s'abandonnait aux affres du désir. Elle avait soif de plaisirs et sa sensualité la plongeait dans un océan de chaleur. Dès qu'il se connectait, son corps ne lui appartenait plus tant sa chair se liquéfiait sous l'effet de ses sens en ébullition ...
    - Ă trop vanter la beauté de celles que l'on a connues, l'on fini par perdre celle qui aurait aimé vous connaître.
    - Elle aussi était belle, elle aussi aimait l'amour, mais peut être que c'était plus un fardeau qu'un bienfait pour elle. Il aurait juste fallu l'aider à combattre la mort qui jour après jour s'insinuait dans sa tête ...
    - Maîtriser le Kâmasûtra à la perfection ne fait pas de vous un héros. Faire l'amour à son âme sœur n'est pas une compétition de chaque instant, mais un instant de plaisir que chacun offre à l'autre.
    - Lui faire miroiter un Eden prochain puis l'abandonner au bord du chemin est indigne. Elle comprend enfin que ce n'était pas de l'empathie, mais de l'emprise.
    - Elle a toujours la douce Claudia en tête, et ce soir-là elle aurait dû le laisser se fracasser. Il côtoie à nouveau les étoiles, elle, elle n'était qu'un lampion.
    - Les mots aussi font mal, surtout ceux qui sont hypocrites. Ceux de vérité sont acceptables.
    - Si un jour, nous étions séparés, je pensais que tout comme moi, tu regretterais nos belles journées. Pourtant dans ta rue hier au soir, sa main dans la tienne, je vous ai vu. Pourquoi loin de mon chagrin, ton cœur est-il aussi serein?

    …Mes "représailles" se sont bornées à m'exprimer brutalement. Pendant une fraction de... jours, il m'est venu à l'idée de faire de vastes dégâts avec les nombreuses "pépites" qu’il avait laissé en ma possession. Je me suis rendu compte que les pitoyables confidences de cet homme ne valaient pas la peine que je passe pour une personne venimeuse et malveillante. C'est la tristesse qui me fait écrire. Son parcours de vie n'est pas pitoyable, loin de là, il avait un passé compliqué c'est tout. Je ne me l'imagine pas mythomane, alors pourquoi a-t-il ouvert son livre de vie à une parfaite inconnue? Cela dit, j’ai fait la même chose, il est tellement facile de s’épancher avec des inconnus. Un rien rancunière mylhenn? Oh que oui! Trois mois de réflexions m'ont permis de le découvrir autrement que comme l’ange auquel je croyais. Cet homme n'est pas beau parleur, mais érudit certainement et il en joue. D'ailleurs je suis persuadé que c'est grâce à ceci qu'il "attirait" de très jeunes femmes stupides comme moi. Laissons le passé au passé. J'évite désormais ces mésaventures en ne me connectant plus sur les réseaux sociaux. Netlog était une boue immonde qui n'avait d'intérêt que la diversité. Mais à vouloir fréquenter la faune, l'on finit par se perdre dans la jungle qui l'accueille et c'est ce qui m'est arrivé. Je vais me rétablir, ce sera long, mais je jure d'oublier jusqu'à son nom!

    « FiN De SéRie... VeRS L'aVeNiR... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :