• TiPS FoR VaLeNTiNeS...

       …La Saint-Valentin, cérémonial amoureux s’il en est un, est un rite de passage! 

    Certes je suis très occupée par ma famille, mais il me reste un peu de temps pour divertir la compagnie de mon écriture canaille dénuée de toute perversité. Cette fête du sensuel subtil devient prétexte à m’exercer aux mots ardents sans ambiguïté. Aussi, me permettrais-je d’inspirer à chaque Valentine une conduite parfaite à tenir lors de cet évènement.
    Aujourd’hui toutes vont vouloir se montrer à la hauteur. Un enseignement désintéressé devrait les y aider. Je me propose de faire partager certains usages en la matière. Souvenir impérissable du premier baiser époustouflant auquel vous avez été confronté. Heureusement qu'il vous serrait très fort entre ses bras, car sonnée, vous vous seriez étalée à ses pieds. Au terme du cinquième rendez-vous, votre Apollon vous a déclaré sa flamme. Puis, le soir du septième tête-à-tête, vous avez craqué. Admettez qu’il avait bien fait les choses. Effort vestimentaire, fleurs odorantes, maison d'hôtes nichée au cœur d’une forêt de pins, vin maintenu à bonne température et baisers enivrants. Détente, étreintes coquines, massages aux huiles essentielles et un yoni-lingam parfaitement réussi. Alors en ce soir de Saint-Valentin, à votre tour de lui prouver qu’il est l’unique en le comblant de délicates attentions. Que vos vœux d’amour lui seront réitérés encore et encore.
    Du calme jeunes filles, uniquement du soft. Baisers magiques et instants féeriques, rien de plus. Oubliez les sous-vêtements et accessoires sado-masos ainsi que la robe en cuir de latex. En cette occasion soyez virginale, votre Valentin doit ignorer votre côté mauvaise fille. Il n’y a que ce cher monsieur Grey qui n’apprécie pas un Criquon-Criquette vanillé. Le soir de la Saint-Valentin est réservé à la vitesse lente, mais oublier la vulgarité ne signifie pas devoir faire l’impasse sur les joyeusetés. Une levrette à la lumière des bougies devrait être un bon début. Oui bon, je m’égare là…
    Une check-list est indispensable pour ne rien oublier et s’il le faut, cochez la case à chaque étape du processus ainsi vous serez certaine d’être à votre avantage. La pose d'un masque corporel à l'huile d'argan suivi d'un long bain aux perles de soie vous donnera une peau de pêche et effacera toutes traces indésirées. Ceci, plus une ambiance tamisée accentuera votre beauté naturelle, vous serez irrésistible à ses yeux. Le choix de la lingerie est primordial. Elle doit être sexy, affriolante, rien de vulgaire. La culotte fendue et les pompons au bout des seins sont à proscrire pour ce soir. Réserver cet accoutrement festif pour la soirée à venir ayant pour thème fantasme et loisirs. Pour l’instant les mots d’ordre sont simplicité et élégance. Adoptez un maquillage plaisant, la fragrance délicate d’un parfum discret et une tenue qui réhausse votre plastique.
    Nom de nom, le tapis de l'entrée, avez-vous pensé à en prendre soin?
    Si votre Valentin doit se frayer un passage au coupe-coupe dans le roncier qui protège le château de la belle au bois dormant, vous risquez de le décevoir. Non seulement, c'est très laid, mais cela risquera de casser l'ambiance. Sachez que dans certains instituts, l'on vous dessine un joli cœur à l'aide d'un pochoir. Pourquoi ne pas lui en faire la surprise, c'est le jour où jamais. Oubliez le timbre-poste, il n’est plus d’actualité. Les effluves d'une poudre parfumée aux points stratégiques, un ensemble de lingerie délicate et votre savoir-faire devrait vous concéder à tous deux une excellente soirée. Gérez l’instant T tout en subtilité. Comme tous les Valentins du monde, le vôtre a une main équipée d'un GPS bloqué sur fruit de la passion, alors n’ayez aucune inquiétude, il sera en mesure de découvrir seul le terrain de jeux. Et vous n’êtes pas pressée, la soirée se doit d’être inoubliable. Plus le temps passera plus votre vision va se brouiller, et ce ne sera pas qu’à cause du vin de Champagne qui accompagnera le dîner romantique qui vous est offert. Il ne sera pas impatient, mais entre deux cuillérées de sorbet aux framboises il s’essaiera à la douceur de vos lèvres, il vérifiera la fermeté de vos seins et il fera élever la température de votre corps par de tendres caresses. On ne va pas se mentir, sous nos airs de petite fille sage, dès le début de la soirée nous avons toutes espéré que celle-ci soit consacrée au véritable amour. Une combinaison entre éthéré et libertin.
    Lorsque d’un commun accord vous déciderez qu’il est temps de lancer les festivités, laissez-le prendre les initiatives. Tout en douceur, il va tripoter, peloter, manipuler et jouer de l'instrument qu'est votre corps entre ses mains. Je nomme ceci se laisser prendre en mains. Bébé en est le spécialiste, il y met tout son cœur et je… je m’égare une fois encore, ce n’est pas de moi dont il s’agit, mais de vous mesdames. Vous êtes bien consciente qu’à cet instant ni votre Valentin ni vous, ne maîtrisez plus rien. La petite chose fragile que vous êtes devenue sous ses caresses expertes sait qu’à partir du moment où ses doigts s’égarent le long du sentier de la gloire, vous êtes perdus l’un et l’autre. Cependant, un peu de self contrôle est nécessaire. Ce n'est pas parce qu'il vous fait un effet bœuf qu'il faut immédiatement diriger votre main vers son centre opérationnel. Soyez soft dans vos gestes, comprenez qu’il s’agit de votre amoureux et non pas d’un gigolo que vous avez loué à l’heure. Au terme d’un long dialogue sur l’offre et la demande, il est enfin chaud pour découvrir votre lingerie. Vous vous devez de lui être reconnaissante car, connaissant déjà le parcours, il ne saccagera pas vos dentelles tentatrices à cinq cent euros pièce. Faites de cet instant savoureux une expérience unique. Certes votre Valentin n'est pas Apollon en personne, mais il fait diantrement illusion.
    Vos doigts emmêlés dans sa chevelure, sa langue part à la recherche de la vôtre. Ses pectoraux recouvrent votre poitrine avec rudesse et ses mains s’aventurent sur vos fesses. Il vous écrase de tout son poids, bloquant votre bassin sous le sien. Laissez-vous aller, faites rouler vos hanches, faites-lui ôter tout ce qui vous gêne pour la danse du ventre, taquinez-le du paillasson, laissez-le s'aventurer seul sur la patinoire et s'exercer au bilboquet. À présent le serpent toque à la porte du paradis. Redescendez d’un cran, glissez tendrement votre main dans son caleçon et les yeux dans les yeux, proposez-lui une figure séduisante du Kâmasûtra.
    Votre position est peu gracieuse, pourtant c’est ce qu'il désire le plus au monde à cet instant. Concentrez-vous sur la pression divine que vous exercez sur cette partie de son anatomie qui enfle et durcit à chacun des attouchements que vos lèvres et votre langue lui font subir. Il ronronne de plaisir, vous vous liquéfiez. Vos reins se cambrent en songeant à la cavalcade à venir. Impétueux il mordille vos tétons et vous vous abandonnez à son appétit dévorant. L’interprétation de sa chorégraphie est si parfaite que le corps-à-corps ardent qui vous uni vous pousse à risquer les extrêmes. Le missionnaire pépère n’est pas de mise pour la Saint-Valentin, essayez-vous aux figures de haute facture. Câline, allumeuse, lascive, laissez sa puissance virile pénétrer vos chairs embrasées. Empalée, subissant ses assauts, rendez-lui son affection en vous laissant culbuter dignement puis telle une walkyrie vous le chevaucherez ardemment. Spasmes et frissons, ces délicieuses sensations seront votre récompense à tous deux. Sanglotez de bonheur à l’approche de la jouissance. Croyez-moi lorsque je vous dis qu’il adorera cela. Vos stridulations sensuelles rythmeront le rude ballet de ses reins. Votre Valentin feulera sous l’effet de l'orgasme qui point et la volupté proche sera fulgurante et insoutenable.
    Si je puis me permettre? Aussitôt la tempête apaisée, ne vous précipitez pas sous la douche comme si vous veniez d’être violentée par un satyre. D’après mon expérience, tout comme le mien votre Valentin devrait apprécier l’instant de grâce. Celui où le calme revenu, de ses doigts mouillés de vos ardentes miellées mâtines il tracera des arabesques canailles sur votre ventre. Le bonheur tient à peu de choses, un peu d’érotisme et le bain à deux, vos corps chatouillés par des pétales de roses odorantes, vous est autorisé. Incontestablement mes notes ne sont pas à laisser à la lecture des plus jeunes, mais lorsque je relis le texte original de ce chapitre, je me rends compte combien mes progrès en écriture friponne sont frappants.

    Si je ne me fais pas de compliments, qui m’en fera…

    « DiSaPPoiNTMeNTS… My FaReWeLL… »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :