• CHRoNiQue D'uNe HiSToiRe D'aMouR...


    - Deux personnes s’aiment. Elles décident de vivre ensemble. Une belle histoire d'amour s'annonce.
    - Il lui fait un sourire, elle le lui rend.
    - Elle lui fait un signe de la main, elle récolte un regard illuminé d’amour.
    - Ils font une balade à vélo, ils se rendent au resto, il lui offre un bouquet de roses et il enfonce ses ongles un peu forts dans son bras lorsqu'elle le remercie avec fougue devant ses copains.
    - Ce n'est pas grave il en a été gêné.
    - Ils continuent la ronde des occasions de se connaître. Une sortie au bord de l'étang, des week-ends main dans la main dans les rues de la vieille cité, une soirée coquine et il la pousse un peu brusquement dans les escaliers du salon car elle n'a pas rangé son sac correctement.
    - Ce n'est pas grave, il avait trébuché contre la table basse.
    - Elle s'installe dans le nid qu'ils construisent au fil des jours, il part des journées entières à son travail et elle arrange son emploi du temps entre ses cours et le soin à l'appartement.
    - Elle fait les repas entre deux dissertations. La gifle part parce qu'elle avait oublié le pain ce soir-là.
    - Ce n'est pas grave, il s'est excusé. Journée de merde...
    - La première fois où elle est allée se cacher c’est lorsqu’il lui avait brûlé le bras avec sa cigarette avant de la poser dans son assiette, prétextant que son riz n’avait aucun goût.
    - Elle lui fait promettre d’arrêter cela ou elle s’en ira.
    - Ce n’est pas grave il promet.
    - Petit à petit elle se retrouve seule, plus de cours, il le lui interdit. Plus d’amies, elles lui montent la tête contre lui. Plus de sorties elle ne les mérite pas. Il lui montre souvent le couteau à cran d’arrêt qui bat sa cuisse dans la poche de son jean.
    - Ce n’est pas grave il n’osera jamais s’en servir.
    - Séquestrée et brutalisée elle ne sort plus de chez elle, par deux fois il a failli l’étrangler.
    - Le coup de pied a été si violent la fois suivante qu’il lui a déboîté la rotule. Prévenant et si attentif à sa douleur que le médecin l’a autorisé à la ramener à la maison.
    - Ce n’est pas grave il promet qu’il ne recommencera pas.
    - Privée de nourriture en représailles d’une faute imaginaire, constamment harcelée de reproches, abreuvée d’insultes et de menaces elle met le pied hors de la maison une fois encore.
    - La morsure qu’elle a à l’épaule restera visible pendant un mois.
    - Ce n’est pas grave, il l’a retrouvé c’est l’essentiel.
    - Jaloux, colérique, affabulateur il lui montre le couteau de plus en plus souvent, lui promettant qu’un jour elle verrait…
    - Elle se fait belle, câline, affectueuse, amante et le temps d’une soirée le fauve redevient humain, lui disant même qu’elle est sa sirène, son trésor, sa merveille et ce qu’il a de plus précieux au monde.
    - Ce n’est pas grave, elle arrivera à le faire changer.
    - Ce n’est pas grave jusqu’à cette journée ou l’ambulance qui l’emmène à moitié morte à cause d’une énième blessure, emporte avec elle un destin brisé à jamais. La peur, les cauchemars, l’angoisse, la douleur est le lot de ce que cette belle histoire d’amour lui a apporté.
    - Elle survit, elle ne vit pas. D’ailleurs elle est morte ce jour-là comme elle le dit souvent. Et elle le pense réellement.
    - Elle ne peut plus faire confiance, elle ne veut plus s’attacher, a quoi bon un jour ou l’autre viennent les cris, les souffrances les reproches et la séparation. Elle essaie, elle y croit mais elle sait que le bonheur n'est pas pour elle. Elle le refuse. Elle sait qu'elle parviendra à décourager le meilleur des hommes alors autant ne pas le chercher.
    - Quand aux coups, non plus jamais ça, parce que maintenant elle les rend.

    « CHeSHiRe...T'm, T'm... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    isis7
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 15:01

    couraje moi es véque sa cry

      • Samedi 12 Novembre 2016 à 10:09

         Je suppose que tu veux dire que tu es l'une d'entre nous! Courage à tsmilei...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :