• SouL iN DiSTReSS...

    ...Il est des moments où je me sens seule, tellement seule. L'on me parle de bleus à l'âme. Je ne crois plus avoir d'âme! Même accompagnée, je me sens si solitaire. Mon corps est là, mais pas mon esprit! Ce soir j'aurais besoin que tu sois là, que tu m'encourages des mots de miel qui sont tien. J'aimerais tellement que de tes baisers tu éveilles mes sens étouffés, que de tes caresses tu insuffle des bouffées de vie à mon corps qui végète puis que tu m'emportes dans l'une de nos sarabandes étoilées. Je suis seule depuis trop longtemps, engourdi et perdu. S'il te plaît Bébé reviens-moi. Viens me câliner, me dorloter, me chouchouter. J'ai le cœur en marmelade et l'esprit embué de ton absence. Je ne suis qu'esprit. Mes cinquante-et-un kilos sont devenus spectre dans cette chambre immense, vide de ta présence. Tout cet espace me bouffe jour après jour et je ne sais plus comment gérer cette solitude. Je t'attends avec tristesse, quand viendras-tu remettre en place les morceaux du puzzle qu'est mon unité. Leur gentillesse m'exaspère, leur indifférence m'irrite et leur compassion mêlée de pitié me renvoie à ma faiblesse. Je ne supporte plus ces regards entendus, ces chuchotements sur mon passage et ces sourires bienveillants. Tous y mettent du leur, mais ils ne sont pas toi! Viens Bébé... 

    Je suis brisée, en miettes, exténuée de mes nuits sans sommeil lorsque tu n'es pas à mes côtés. Il n'y a que toi qui puisse me soigner. J'ai attendu des minutes, des heures, une éternité avant de t'avouer que tu me manques. Je n'ose bouleverser ton emploi du temps, je l'ai déjà fait trop souvent. Désœuvré, je m'occupe de petits passe-temps qui ne parviennent pas à noyer ma solitude. Je submerge mon ennui et mes angoisses qui montent dans un harrap's trop scolaire pour moi. Mon désespoir se lit sur mon visage où mes larmes tracent des sillons de sang sur mes joues creuses. Assise, figé sur le grand sofa depuis plus de deux heures, mon immobilité inquiète plus qu'elle ne rassure. Madam s'approche discrètement et d'une toux embarrassée tente de capter mon attention. Son intérêt soudain pour moi m'effraie plus qu'il n'atténue mon chagrin. Tu n'es parti que depuis hier soir et je crève de te savoir loin de moi. Bébé, je t'en supplie, rentre ce soir, tu me manques tant! 

    Tôt ce matin tu m'as à nouveau quitté en me promettant ta présence dans la soirée...

     

     

    « MeRRy CHRiSTMaS & HaPPy NeW yeaR...MeS RaiSoNS De T'aiMeR... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Mardi 10 Octobre 2017 à 16:36

    Comment vas tu ...cela fait si longtemps.....

    Bisous

      • Mardi 10 Octobre 2017 à 19:00

        Je poursuis mon bonhomme de chemin comme je peux mais en fréquentant les CH je sais qu'il y a plus malade et handicapé que moi, alors je me pousse au c.. et vogue la galère! Je souhaite que pour toi cela soit supportable... Je te  remercie pour ta visitesmilesmile

    5
    Mardi 10 Octobre 2017 à 10:38

    Bonjour et merci de ton passage dans ma " boutique" .

    ...faire comme si est possible mais dans la durée , c'est chose beaucoup plus difficile !

    A bientôt...peut-être...

    4
    Mardi 10 Octobre 2017 à 09:59

    Comme on dit, un seul être vous manque et tout est dépeuplé !

    Je te souhaite beaucoup de courage

    Bises

    3
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 00:00

     Je ressens parfois ce que tu écris .....Ma chance est que mon chéri n'est jamais très loin et comprend en général que ou la fibro ou la spondylarthrite ou ....est là et "me bouffe" le corps .

    bisous

      • Lundi 28 Novembre 2016 à 09:06

        Depuis que mes maux se sont aggravés le mien est plus présent, mais je ne peux pas lui demander une constante attention. Il a de grandes responsabilités envers des personnes qui ont vraiment besoin de lui aussi! Et puis je me suis battue pour enfin être indépendante alors je lutte aussi contre cette saleté qui me ronge de l'intérieur certains jours. Je fais comme si, lorsque j'ai du répit! Et puis j'ai la chance de pouvoir m'offrir des aides à domicile, ça soulage! Ce week-end nous sommes allés à Paris! Merci pour ta visite, courage, viens me lire autant que tu le désires! smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :